Le gouvernement approuve un nouveau «plan de sécurité énergétique» avec des mesures pour économiser davantage de gaz

Le gouvernement espagnol a présenté au Conseil des ministres le soi-disant "Plan Más Seguridad Energética" ("Plus de plan de sécurité énergétique") avec lequel il est prévu de promouvoir des mesures d'économie pour se conformer à la Commission européenne, mais aussi de fixer les programme pour les années à venir. Cependant, de nombreuses propositions sont en attente d'évolutions réglementaires et la plupart des propositions de ce plan auront besoin de plusieurs semaines pour démarrer dans le meilleur des cas. Le gouvernement se concentrera également sur la manière de montrer plus de solidarité avec les autres pays européens ainsi qu'une plus grande protection des personnes vulnérables.

En Conseil des ministres, le gouvernement a approuvé le soi-disant Plan + Sécurité énergétique , dans le but de protéger les consommateurs, en particulier les plus vulnérables, de réduire la consommation de gaz et d'accroître les efforts de solidarité avec les autres pays européens.

Ce plan contient ni plus ni moins que 73 mesures réparties en six grands blocs.

Pour l'instant, et pour autant que l'on sache de source au ministère de la Transition écologique, ce sont les principales mesures qui, cumulées, permettront de réaliser des économies de consommation de gaz comprises entre 5,1 % et 13,5 % de la demande nationale, et uniquement en la période d'août de cette année à mars 2023.

1.- Protection des personnes vulnérables

En plus des mesures déjà adoptées, le gouvernement entend renforcer la couverture du bonus social électricité et thermique. On ne sait pas encore dans quelles conditions et ils espèrent l'approuver au plus vite. L'objectif est que la couverture de cette mesure protège de plus en plus de population.

2.- Économies de quartier pour les chaudières communautaires

Le Gouvernement entend apporter une solution aux communes de voisinage qui disposent de chaudières collectives et ne peuvent donc pas bénéficier des remises offertes par le tarif réglementé du gaz TUR.

Selon les estimations du gouvernement, 1,6 million de ménages vivent dans cette situation. Le règlement devrait être approuvé prochainement afin de mettre en œuvre cette mesure avant la mise en marche des appareils de chauffage.

3.- Toits solaires et autoconsommation

Le gouvernement va augmenter les subventions pour l'autoconsommation d'environ 500 millions d'euros à répartir entre les régions autonomes, en particulier là où la demande est la plus forte. Il va également approuver une augmentation à 500 mètres de la limite où l'installation de production peut être établie par rapport au point de consommation.

Les sources ministérielles sont très satisfaites de la progression du rythme d'installation de l'autoconsommation en Espagne, où elle devrait se clôturer en 2022 avec 4,5 GW raccordés. De plus, ils veulent aussi promouvoir l'autoconsommation partagée, créant la figure du gestionnaire de l'autoconsommation collective. Toutes ces mesures seront développées dans un futur proche.

4.- Plans d'épargne dans l'Administration et les Grandes Entreprises

Le Gouvernement va mettre en place un plan d'économie d'énergie auquel toutes les administrations publiques seront tenues d'adhérer. À cette fin, une plate-forme sera créée pour refléter les mesures adoptées dans chaque région autonome ou conseil municipal qui envoie la documentation au ministère. Ils ont jusqu'au 1er décembre pour établir leur plan d'économies d'énergie.

Le gouvernement a également l'intention d'encourager les grandes entreprises espagnoles à adhérer à ce plan et à élaborer leur propre plan de mesures d'économie et d'efficacité énergétiques et à les faire connaître. L'objectif est de faire connaître et de faire connaître à la fois les mesures et les succès obtenus grâce à celles-ci.

5.- De nouvelles factures plus transparentes

Autre mesure phare du plan, les consommateurs bénéficieront d'une plus grande transparence sur les factures d'électricité et de gaz. À cette fin, il est prévu d'approuver dès que possible la façon d'informer les consommateurs domestiques sur ce que consomment les autres voisins ayant un profil similaire dans votre quartier.

De plus, les fournisseurs d'énergie seront tenus d'informer les consommateurs sur leurs factures de recommandations sur la façon de consommer moins d'énergie à la maison. Tout cela sera inscrit dans les factures d'électricité et de gaz, et l'objectif est d'approuver son évolution réglementaire dès que possible.

6.- Réductions d'impôts

En plus des réductions de TVA déjà annoncées sur les factures d'électricité et de gaz, le gouvernement travaille à la mise en place d'une série de réductions d'impôts pour les contribuables qui favorisent le plus la transition énergétique par leurs actions.

Par exemple, si vous parvenez à économiser une certaine quantité d'énergie vous pourriez en bénéficier, ou si vous allez installer une pompe à chaleur au lieu de garder votre chaudière au gaz, etc.

Les ministères de l'Énergie et des Finances travaillent ensemble pour approuver ces prélèvements dans les meilleurs délais et favoriser le changement et une plus grande dépendance énergétique.

7.-Financement public des PME

Pour les petites et moyennes entreprises qui souhaitent mettre en place des mesures d'économie d'énergie, souhaitent changer leurs chaudières ou prendre une autre mesure pour réduire la consommation d'énergie, le gouvernement mettra à disposition via l'ICO le soi-disant KIT vert pour financer ce type de mesures dans le secteur des PME.

8.- Plus de soutien à l'industrie

Il s'agit d'une autre mesure clé du plan, afin que l'industrie se sente soutenue. Il y a d'abord plusieurs mesures dont les plus importantes sont : l'extension du budget ERHA, énergies renouvelables, hydrogène vert et stockage de 1 milliard d'euros.

Au sein de cette enveloppe de 1 milliard, le PIIEC doit être renforcé dans le domaine de l'énergie solaire photovoltaïque avec l'annonce de la nouvelle usine de panneaux solaires.

En outre, un nouveau permis de décarbonisation de l'industrie sera approuvé, qui est en cours de finalisation par le ministère de l'Industrie et sera annoncé prochainement.

9.- Plus de flexibilité dans la planification du système électrique

Le Gouvernement ne veut pas attendre aussi longtemps pour mettre à jour la Planification Energétique du Système Electrique comme cela a été le cas jusqu'à présent. Ils souhaitent qu'il soit beaucoup plus flexible en raison des besoins du secteur et souhaitent donc commencer à travailler à sa mise à jour dès janvier prochain.

10.- Plus de solidarité avec l'UE

L'Espagne doit aider au maximum ses partenaires européens, c'est pourquoi le gouvernement va maximiser toutes ses infrastructures énergétiques. Dans le cas du gaz, le gazoduc virtuel de GNL entre Barcelone et Livourne augmentera les exportations vers l'Italie de 3 %. Il augmentera également de 18% la capacité actuelle de gaz exporté vers la France via le VIP Pyrénées, et à partir de début 2023, l'usine de regazéification de Gijón sera mise en service, ce qui augmentera la capacité de l'Espagne à exporter des méthaniers vers d'autres ports européens.

Laisser un commentaire