Quelle est la compensation des surplus de consommation de panneaux solaires ?

La compensation des excédents est une mesure qui a marqué un avant et un après dans le secteur de l'énergie solaire en Espagne. Après la mise à jour du décret royal 244/2019, les consommateurs qui profitent de la consommation de leurs panneaux solaires peuvent envoyer l'énergie supplémentaire générée au réseau pour réduire leur facture d'électricité jusqu'à 0 €.

La compensation simplifiée des surplus est une forme d'autoconsommation photovoltaïque raccordée au réseau électrique. Grâce à ce type d'autoconsommation, les utilisateurs utiliseront l'énergie produite par leurs panneaux solaires, mais si à un moment donné ils n'en produisent pas assez pour couvrir leur demande énergétique, ils pourront utiliser le réseau.

De plus, si l'installation produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme, le distributeur par l'intermédiaire du commercialisateur avec lequel il a contracté la fourniture d'électricité le dédommagera financièrement des kilowatts rejetés dans le réseau à la fin de chaque période de facturation.

Conditions pour bénéficier du mécanisme simplifié de compensation des excédents

Les installations de panneaux solaires photovoltaïques qui profitent de cette modalité d'autoconsommation peuvent être individuelles ou collectives (connectées au réseau interne) et doivent répondre aux exigences suivantes :

  • La source d'énergie doit être renouvelable.
  • La puissance de l'installation ou des installations associées ne peut être supérieure à 100 kW.
  • Le consommateur a adhéré à un contrat d'approvisionnement unique pour sa consommation avec un metteur en marché.
  • Le consommateur (propriétaire de la fourniture) et le producteur (propriétaire de l'installation) ont convenu d'un contrat de compensation de surplus tel que spécifié à l'article 14 du RD 244/2019.
  • Le consommateur ne pourra pas en bénéficier économiquement car ce n'est pas une activité rémunératrice. Vous ne pouvez compenser que l'énergie que vous n'avez pas consommée, ainsi le résultat de la facture ne sera jamais négatif.

Je souhaite bénéficier d'une autoconsommation collective avec des surplus, de quoi ai-je besoin ?

Les consommateurs qui souhaitent profiter de l'autoconsommation collective avec compensation de surplus doivent remplir les conditions ci-dessus et signer un contrat de distribution d'énergie. Pour formaliser ce document, le mécanisme de distribution contenu dans le RD 244/2019 peut être utilisé. Cependant, tout autre mécanisme convenu entre les consommateurs associés et répondant à toutes les exigences établies sera légal. Voici le guide de traitement professionnel pour tous ceux qui veulent "auto-consumo"

De même, les consommateurs participant à l'installation d'autoconsommation collective doivent notifier au distributeur le type d'autoconsommation dont ils disposent à ce moment et leur intérêt à bénéficier de la modalité de compensation simplifiée. Pour ce faire, ils doivent délivrer le contrat de distribution des consommateurs associés dans lequel sont précisées les conditions dudit contrat et le commercialisateur peut initier l'adaptation des contrats de fourniture.

Quel prix le distributeur me dédommage-t-il pour mon surplus d'énergie ?

La comptabilisation de l'énergie excédentaire est un processus très simple. A la fin de chaque période de facturation (maximum un mois), le compteur bidirectionnel de l'installation correspondante est relevé et le commercialisateur applique une remise sur la facture d'électricité en fonction des kilowatts qui ont été déchargés.

Le prix des excédents d'autoconsommation couverts par la compensation simplifiée (PVPC) se situe généralement autour de 4 et 5 centimes par kWh rejeté.

Contrairement à d'autres entreprises, nous vous rémunérons au tarif du marché du prix donné par votre distributeur par kWh pour vous assurer d'obtenir le meilleur tarif pour l'énergie que vous produisez ! Le taux du marché signifie que les prix sont variables pour vous assurer d'obtenir le meilleur taux pour l'énergie que vous produisez .
D'après nos prix récents en septembre/octobre 2022, la consommation excédentaire de nos clients est en moyenne de 0,09 € par kWh.*

*Veuillez noter qu'il ne s'agit pas d'un taux fixe, il est basé sur une moyenne du prix du marché pour la compensation du surplus solaire pour nos clients en Espagne en août avec des résidences avec des installations d'autoconsommation enregistrées, comme toujours, les prix sont susceptibles de varier.

La compensation que le consommateur recevra pour son excédent d'énergie dépendra du fait que le contrat de fourniture se situe ou non sur le marché régulé :

  • Si le consommateur est inclus dans le marché régulé avec un distributeur de référence, le montant auquel les excédents sont compensés sera le prix de l'énergie au moment où l'énergie excédentaire a été évacuée, moins le coût des détournements. Ainsi, si l'installation photovoltaïque procède à l'évacuation des excédents à 14h00, la valeur qui apparaîtra sur la facture d'électricité sera le prix de l'énergie correspondant à cette plage horaire.
  • D'autre part, si le consommateur est sur le marché libéralisé, la compensation pour l'énergie excédentaire est évaluée sur la base du prix contractuel. Par conséquent, le montant auquel le kilowatt sera compensé sera celui convenu avec le libre acheteur.

Il est très important de garder à l'esprit que la valeur maximale qui peut être compensée dans la facture d'électricité est la quantité d'énergie achetée. Cela signifie que le montant reçu en compensation ne peut jamais être négatif, ni déduire le prix des péages d'accès. Voici le lien vers le décret réel de BOE, Art 14.

Quelle est la différence entre solde net et indemnisation simplifiée ?

A ce jour, nombreux sont ceux qui confondent encore le terme Solde Net avec rémunération simplifiée. Cependant, le solde net n'a pas été approuvé en Espagne, contrairement à d'autres pays.

La nouvelle loi sur l'autoconsommation fait appel au concept de compensation simplifiée du surplus et il convient de distinguer la différence entre l'un et l'autre :

  • Dans le cas spécifique du Net Balance, comme son nom l'indique, il s'agit d'un calcul qui compense l'énergie produite et consommée. Par conséquent, cela signifie que les consommateurs et les commerçants peuvent en bénéficier. Si l'utilisateur consomme moins d'énergie que ses panneaux solaires n'en ont généré, le commercialisateur paiera le prix du kWh indiqué dans le tarif. De la même manière, si l'utilisateur utilise plus d'énergie que ses panneaux n'en ont produit, l'utilisateur paiera cette énergie consommée au distributeur au coût fixé par le tarif. Ce mécanisme est destiné aux grandes installations comme les installations industrielles avec des panneaux solaires qui produisent plus de 100 kW.
  • Au contraire, dans le cas d'une compensation simplifiée, la valeur du tarif de l'énergie consommée et celle de l'énergie excédentaire à des prix différents sont différenciées. Ces prix seront différents selon que vous soyez dans le marché de référence (établi par l'Etat) ou libre (ce que vous convenez avec votre commercialisateur d'un prix fixe). Seules les personnes physiques disposant d'installations de production dont la capacité n'excède pas 100 kW peuvent être associées à ce dispositif.

Laisser un commentaire